Skip to content

MOOC NSI - fondamentaux.

Transcription de la vidéo

4.3.3.2 : Le protocole DHCP

[00:00:01]

Dans cette deuxième vidéo consacrée au protocole DHCP, nous allons voir comment les machines obtiennent de façon automatique une configuration IP. La problématique de cette vidéo est comment attribuer automatiquement une configuration IP à un hôte. Pour cela, on va utiliser le protocole DHCP. DHCP signifie Dynamic Host Configuration Protocol. C'est donc un protocole de configuration dynamique des hôtes. Ce protocole fonctionne de la manière suivante. Imaginons que le PC A ici désire récupérer une adresse IP pour cela. Puisqu'il ne sait pas qui est le serveur DHCP, il va commencer par envoyer une requête sur le réseau à tout le monde en demandant si quelqu'un peut lui proposer une configuration. Ce sera la première étape qu'on appellera l'étape Discover. Tous les hôtes vont recevoir cette requête. Un seul va répondre : le serveur DHCP. Le serveur DHCP, qui est configuré pour proposer des adresses, va donc donner une réponse au PC en lui proposant une configuration. C'est ce qu'on appellera l'offre (Offer). Le PC, qui aura potentiellement reçu plusieurs offres de différents serveurs DHCP, va en choisir une. En pratique, il choisit la première qu'il a reçue et il va faire une requête pour utiliser cette configuration là. Donc, le PC A envoie une requête au serveur DHCP en demandant l'offre qui lui avait été proposée et le serveur DHCP répondra “Aknowledge”. C'est un accusé de réception confirmant que cette offre a été attribuée au PC A. Le protocole DHCP s'effectue donc en quatre étapes. La première Discover. L'hôte demande au serveur DHCP de lui faire une offre. La deuxième Offer le ou les serveurs DHCP font une proposition. Ensuite Request - une requête l'hôte choisit une des propositions et en fait la demande au serveur et enfin Aknowledge, le serveur DHCP confirme l'attribution de l'adresse IP et même, plus globalement, de la configuration IP.

[00:01:56]

En résumé, le protocole DHCP permet une gestion centralisée des adresses IP. C'est très apprécié des administrateurs réseau qui, pour changer l'adresse IP d'un hôte, n'ont plus besoin de se déplacer sur chacun des hôtes de l'installation. Imaginons une installation avec 300 - 500 postes. Se déplacer sur chacun des postes pour changer leur adresse IP serait très contraignant. Également, l'attribution automatique d'une configuration IP permet à un nouvel utilisateur d'obtenir une adresse IP très facilement. De la même façon, si vous installez une imprimante chez vous, la box va lui proposer une adresse IP et vous n'aurez pas besoin de la configurer manuellement. Enfin, il est possible de réserver des adresses IP pour certains hôtes particuliers, par exemple les serveurs. Un serveur Web aura toujours la même adresse IP et celle-ci devra être attribuée manuellement. Elle sera configurée sur le serveur DHCP par l'administrateur réseau et le serveur DHCP donnera toujours cette adresse IP à cet appareil là. L'identification de l'appareil se fera grâce à un identifiant unique que vous connaissez déjà : l'adresse MAC. Dans la configuration DHCP proposée par le serveur DHCP. Il n'y aura pas uniquement l'adresse de l'hôte. Il y aura également l'adresse du routeur qui servira à sortir du réseau, c'est-à-dire à contacter des appareils qui ne seraient pas sur le même réseau. Il y aura également le masque de sous-réseau, l'adresse du serveur DNS, qui servira à récupérer les noms de domaine. Dans cette configuration se trouve également la durée du bail DHCP, qui est le temps pendant lequel l'hôte en question pourra conserver la configuration DHCP qui vient de lui être proposée.

En somme, le protocole DHCP va permettre une configuration automatique de la machine pour qu'elle puisse communiquer sur un réseau.